Si ton skeud j'l'ai pas acheté c'est qu'ça sent la carotte sec,
Moi mes sons font voyager, bienvenu à bord d'un 747,
Aller y prenez place,
Vos ceintures d'sécurité nous v'là parer au décollage,
Mais j'embarque que ceux qui m’aiment,
Que les tard-ba restent aux portes,
Qui veut brûler les ailes,
Reste au tarmac d'l'aéroport,
Un voyage dans ma vie avec mon cœur comme escale,
Peut-être trop scred tu verras qu'beaucoup me connaissent mal,
Ils prenaient ma mixtape comme un épilogue,
Mais c'est impossible de faire fausse route quand on l'pilote,
Peu importe que j'ai pas d'sous ou pas d'cash,
J’prends mon envol du talent dans la soute à bagages.



[Refrain :]
J'viens faire des étincelles,
Ma seule limite c'est le ciel,
Je prends mon envol,
Oui je sais c'est dur gars,
Tu pourras me suivre que du r'gard,
Car je prends mon envol,
Le flow la rime tout y est chez moi,
Donc pour toucher les étoiles,
Je prends mon envol, je prends mon envol, je prends mon envol.

 

Parfois ensoleiller et parfois orageux,
Encore un nouveau son yeah pour mettre au parfum les rageux,
Ce morceau te fait planer et y'en a eu d'autres,
Jette un œil sur ma bio, à travers le hublot,
Ma zik et moi dans tes pensées boy on te laisse te perdre,
Ma rime va t'accompagner comme une hôtesse de l'air,
J'ai de nombreux commentaires sur mes couplets, mes 16,
Certains veulent qu'on m'enterre et d'autres me couper les ailes,
Mais j'passe au dessus des sottises de ce rap game,
Trop m'ont déçu dans ce biz mais tu n'en sauras guère,
J'ai pas l'temps d'atterrir j'l'ai promis à chaque frères,
Les ennemis pas terribles j'les renvois par charters,
Au fond de moi je savais que mon rap t'épaterai,
Il n'y aura pas d'traites pour m'empêcher d'atteindre les sommets,
Y a pas d'trêve j'boss pendant qu't'es en plein sommeil.

[Refrain :]



La tête dans les nuages mais toujours les pieds sur terre,
J’utilise le voyage pour colorer les blessures termes,
Oui je m'évade pour oublier, voilà à quoi ça sert,
Et si mes fans sont embarqués c'est qu'ils savent que c'est sincère,
Mais à force de trop grimper j'vais finir au dessus du lot,
Je n'suis jamais éreinté j'puise ma force chez les rivaux,
Et si au succès j'dois plaire, qui n'tarde pas,
Car là j'préfère me taire et qu'la guitare parle.


[Refrain :] (x2)