[Refrain : ]

Bless up tous les ghettos d'France et tous ces Hood boy,
Les bloodclats et les sound-boys chialent parce qu'on les boycotte,
L'homme Beuz et Dragon davy ont kill le biz du boss boy,
Bless up tous les ghettos d'France et tous ces Hood boy,
Les bloodclats et les sound-boys chialent parce qu'on les boycotte,
Chialent parce qu'on les boycotte.



J'ai le flow qui tue qui défonce armer d'ma rime casse bélier,
Moi j'viens inonder les ondes pour que les fans n'ai plus qu'à s'baigner,
J'les fais pleurer, je leur fais peur et ça en 3, 4 phases,
Les mc's se jettent des fleurs mais sache qu'les 3/4 s'fanent,
Oui oui le taff est colossal et les frelos l'savent que c'est pas depuis peu,
Non non ce n'est pas concevable j'lâcherais pas comme ça, faut que je rassure l'auditeur,
Et sur l'enfer du décor, j'suis un peu comme Belzebuth,
Mais j'suis pas comme toi je ne vais pas baisser l'fute,
Quoi j'tai vexé ? y a qu'les tapettes qui prenne la mouche,
J'sais qu'c'est dur avaler mais j't'en pris ne joue pas la fine bouche,
Qui veut faire du tort a mon rap, j'ai plus d'une corde à mon arc,
Si tu veux écorcher mon art, je vais t'égorger connard,
Beuz et Dragon Davy rien qu'sa casse des bouches,
Pour nous freiner aucun s'dévoue alors écartez vous,
Nous dans notre sillon on emmène pas d'lache et pas de traître,
Donc nos concurrents n'en mènent pas large et battent retraite.



[Refrain :]


Tu t'demande comment ôter ma rage j'ai trop d'avance et on est qu'au démarrage,
Rien n'me freine moi je saute les barrages,
Et tant qu'on sacra pas les mythos qui font qu'nos chances sont maigres,
Nous on s'accapare le micro pour qu'on évite les chansons d'merde,
Tu t'éteins et j'me révèle du coup déprime tu ?
J'suis annoncé comme la relève et toi tu n'es que le détritus,
Ca fait mal hein, j'vois que tu grimace,
Stop si tu suis mon flow tu risque d'avoir une crise d'asthme,
Si j'ai la rime qui rend mes morceaux sales et ben nettoie,
Non je n'ai pas de bonnet d'âne,
Je boss et ne compte pas sur ma bonne étoile,
Sache que seul le taff paie et pas la dilettante,
J'fais d'ma zik une tass-pé pour pas qu'le deal les tentent,
A l'heure où parler de shit et d'gun c'est à la mode,
J'préfère tuer sur mes singles jusqu'à la mort,
Mes phases brillent de leurs éclats donc l'heure est grave,
Le succès je le réclame.


[Refrain :]



Comme le free base, on défonce on est pas sweet comme la redline,
Ici je sais que l'on n'récompense pas le brave les chances les prédominent,
Pas le même vécu pas les mêmes sensations à l'écoute pas le même ressenti,
Raggae boug du ter-ter explosif comme un champ de mines,
Couplet refrain pour un re-fre boom boom c'est pas l'problème,
Moi j'les ai tué depuis l'début pour qu'j'y arrive c'est quoi l'problème hein,
Je chante sur la front line, les villes et les campagnes,
Le jour de ma sortie sera ta dead line.




[Refrain] (x2)